Happy Valley

Publié le par Le Petit

Encore une erreur de débutante, je me suis trompée en avançant que l'endroit où l'on trouvait le plus d'étrangers au m2 était Lang Kwai Fong, en fait c'est Happy Valley, l'un des 2 gigantesques hippodromes de Hong Kong.




Des gradins géants et une pelouse verte meuse ont poussé au milieu des immeubles :




Bizarre de se retrouver dans cet endroit ; on parle français, les hommes portent des costumes ou des polos Ralph Lauren (parfois lacoste) et toutes les femmes sont bien coiffées ... étrange étrange ! Nous ne sommes plus habitués !

Voilà (une partie de) la bande avec laquelle nous avons assisté aux courses, nos tenues décontractes contrastent avec les costumes environnants ! :


Trey, l'américain (le plus à gauche sur la photo ci-dessus) nous explique les règles des paris, les mises, les gains mais un peu intimidées, Armelle et moi préférons nous ballader et observer tout ce petit monde avant de nous lancer !

Pas si facile d'apprendre à déchiffrer ce tableau :




Une fois dans l'euphorie du jeu, Armelle et moi décidons de parier (1 euro !), inutile de vous dire que j'ai prrrresque gagné !! J'ai parié sur 2 chevaux en "quinella place", (désolée je ne connais pas le terme français, je ne sais même pas s'il y en a un !!) le 3 et le 5 (choix tactique !! Ne croyez pas que j'ai joué au pifomètre !), l'un a terminé premier et l'autre 4e !! J'aurais pu gagné 56 HK$ (5 euros) si mes 2 chevaux étaient arrivés dans les 3 premiers. conclusion : j'ai perdu ! Déçue je me suis arrêtée là par contre les autres ont reparié et alors qu'ils perdaient, les sommes en jeu étaient de plus en plus élevées ... il faudra m'expliquer !! Seul Axel, le norvégien a empoché 9 euros sous les regards jaloux des autres !!

Je ne comprendrais jamais cet engouement pour les jeux d'argent mais ce ne sera pas faute d'avoir essayé !

Enfin, comme dans tous les hippodromes du monde, une photo
des secondes pour lesquelles ces passionnés du jeu se sont réunis dans cet endroit, des secondes qui s'éternisent, des secondes où tout le monde frémit, rêve, bouillonne :


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article